Les Rubriques
Energéticienne à PARIS | Thérapeute géobiologue naturopathe - Caroline Le Men
Electrosmog
     Electrosmog - partie 1 - téléphone mobile
 
Les champs électromagnétiques artificiels pulsés, sur la totalité de la planète.

Leur toxicité est connue dans l’armée, depuis les années 70, sous le nom de « syndrome des micro-ondes ». Des militaires sont réformés et touchent des pensions.

Le développement rapide et brutal des technologies sans fil est un phénomène de société en passe de devenir un immense problème de santé.

Ces technologies sont utilisées pour la téléphonie mobile, WIFI, WIMAX, DECT, compteurs LINKY, les ampoules basse-tension. Elles émettent des champs électromagnétiques artificiels pulsés (CEM) dont la nocivité apparaît de plus en plus certaine.

De plus en plus nombreuses, des personnes sont affectées, Anne et Anne-Marie représentant des cas extrêmes. Ce sont des personnes dites électro-hypersensibles. (EHS).

L’électro-hypersensibilité, qu’est-ce que c’est ?

C’est une intolérance aux champs électromagnétiques artificiels pulsés, émis par l’ensemble des appareils électriques et électroniques. Cette intolérance se développe de manière exponentielle, depuis l’avènement des technologies sans fil.

Les symptômes : maux de tête ; sensation de chocs électriques dans le cerveau ; réactions cutanées ; douleurs ; pertes de mémoire ; de concentration ; insomnie ; tachycardie ; vertiges ; détérioration des organes internes, cœur, foie, intestin.

De plus, la barrière encéphalique est poreuse, ce qui met en danger les neurones et l’ADN. Il y a donc risque de cancer.

Et personne ne doit ignorer

Des scientifiques, physiciens et médecins, dont l’attention a été attirée par certains cancers, étudient ce phénomène depuis plusieurs années. Leurs travaux sont connus, ainsi que les prises de position, plus récentes, de l’OMS, du conseil de l’Europe et du Parlement Européen. Voir www.bioinitiative.org

En Chine, en Inde, en Israël, les gouvernements se saisissent du problème afin de protéger leur population.

Des luttes citoyennes ont lieu chaque jour contre des antennes, des systèmes WIFI et WIMAX. Des jugements ont été rendus, basés sur le « principe de précaution ».

Personne n’est à l’abri

L’atmosphère de la planète est saturée d’un brouillard électromagnétique. L’on peut dire que les personnes électro-hypersensibles, comme l’étaient les canaris dans les mines de charbon, sont des lanceurs d´alerte. N’aurions-nous pas une dette à leur égard ?

La solution est politique.


Les champs électromagnétiques artificiels sont partout. L’électro-hypersensibilité (EHS) est un handicap majeur.

Dans l’urgence, la solution est "UNE TERRE POUR LES EHS". C’est à dire, la reconstitution de ZONES BLANCHES, totalement exemptes de champs électromagnétiques artificiels.

Pour l’avenir, la réécriture d´un cadre légal pour les technologies de la communication et qui instaure la primauté des systèmes filaires.

Les personnes électro-hypersensibles extrêmessouffrent intensément et se terrent comme des bêtes. Leur état de santé se dégrade tous les jours, leur vie est en danger.











 
Caroline LE MEN - Energéticienne - Paris - Perpignan - Tel: 09 54 46 80 54 et 06 28 92 55 25
 
© ID33